Sélectionnez votre langue
Votre avis sur l’école nous intéresse

Quinze années d’existence

Le 4 avril est un jour important pour notre école car c’est un 4 avril qu’elle ouvrit ses portes en 2005. Cela signifie que cette année est très spéciale, car nous fêtons nos quinze années d’existence.

Actuellement, nous vivons de nombreux événements à Valence, en Espagne et dans le reste du monde, comme vous ne l’ignorez sûrement pas. Dans ces circonstances, une célébration grandiloquente de notre anniversaire ne serait pas appropriée, mais nous espérons toutefois pouvoir le faire quand tout reviendra à la normale.

Tout d’abord, je me rappelle de tout le chemin accompli durant toutes ces années, et nous travaillons d’arrache-pied pour continuer à avancer. Heureusement, nous avons pour cela une équipe fantastique de 26 personnes qui consacrent tout leur talent, leur énergie et leur flexibilité à ce projet. Cette équipe est vraiment grandiose dans les bons moments mais aussi dans les mauvais moments, comme c’est le cas actuellement.

Par ailleurs, notre école n’aurait jamais pu exister sans tous les étudiants qui en ont franchi les portes (ils sont obligés de le faire virtuellement actuellement). Comme nous l’avons dit précédemment, nous ne sommes pas en mesure de faire une célébration mais nous souhaitons offrir un petit quelque chose à nos étudiants (du passé, du présent et de l’avenir) à l’occasion de cet anniversaire.

Tous les mois, dès le mois d’avril, nous proposerons un cours pour lequel vous pourrez obtenir une remise importante et un joli cadeau. Nous vous en tiendrons informés via les réseaux sociaux et bien évidemment, sur notre site internet flambant neuf. En effet, comme vous vous en êtes peut-être rendu compte, notre site internet a fait peau neuve et vous pouvez d’ailleurs le consulter dès aujourd’hui. N’hésitez pas à le visiter et à nous donner votre avis.

Nous vous souhaitons à tous bonne chance et une très bonne santé. Prenez soin de vous et sans nul doute, la situation ne peut que s’améliorer.

Amitiés,

René Clerx

Partagez !